L’Aka Kongoseki Ryû est une école traditionnelle d’origine japonaise qui propose une approche pluri-disciplinaire de compréhension et de développement holistique de l’Homme à travers ses composantes physique, psychique et énergétique.

Son enseignement se répartit à travers quatre écoles, ayant la forme d’associations loi 1901 à but non lucratif :

- L’A.S.C.A.M. (Académie des Sports de Combats et Arts Martiaux) qui instruit aux arts martiaux,
Nin-Jutsu et Ju-Jutsu,

- Le S.C.A.M.A. (Second Cercle des Arts Méditatifs de l’Aka) qui perpétue les techniques de méditation,

- Le C.A.S.M.A. (Centre d’Apprentissage du Shiatsu et des Méthodes Associées) qui forme au Shiatsu
et au soin d’autrui,

- L’A.M.S.A.C. (Association des Mouvements de Santé de l’Aka Chûshin) qui diffuse les gymnastiques de santé.

L’Académie des Sports de Combats et Arts Martiaux a été créée en 1997 afin de préserver cet héritage unique et diffuser la composante martiale de l’Aka Kongoseki Ryû.

Le Nin-Jutsu et les Ju-Jutsu étudiés à l’A.S.C.A.M. sont issus des plus anciennes écoles,
réputées pour leur efficacité :

Nin3- Togakure Ryû Nin-Jutsu,
- Kumogakure Ryû Nin-Jutsu,
- Gyokushin Ryû Nin-Jutsu,
- Kotô Ryû Koppô-Jutsu,
- Gyokko Ryû Kosshi-Jutsu,
- Shinden Fudô Ryû Daken Tai-Jutsu,
- Kukishinden Ryû Happô Hiken-Jutsu,
- Takagi Yôshin Ryû Jû Tai-Jutsu,
- Gikan Ryû Koppô-Jutsu.

A ces “9 écoles”, regroupées sous le terme générique de Togakure Ryû, y est adjoint l’enseignement
de la Takeda Ryû Ju-Jutsu et de l’Hakko Ryû Ju-Jutsu.


Un cours de Nin-Jutsu se déroule en 3 temps :

  • L’échauffement, qui prépare l’organisme à fournir des efforts : cardio-training, renforcement musculaire, assouplissement, mais aussi travail pieds-poings (de type Boxe Birmane et Lutte Parisienne), au sol, etc…
  • Les esquives par déplacement du corps, incluant des roulades, écrasements et chutes frappées, ainsi que des techniques plus acrobatiques (roue, salto, flip-flap…). Cette étape permet, entre autres, de récupérer, s’étirer et se détendre.
  • Le travail des degrés (kyû), qui peut porter, selon le grade, sur :
  1. Des techniques longues distances (esquives, réceptions, méthodes de frappes…) ;
  2. Des techniques mi-distances (clés, sorties de saisies de poignet, frappes…) ;
  3. Des techniques courtes distances (projections, étranglements, sorties de saisies de corps…).

Toutes les techniques du programme sont abordées à la fois sous leur angle traditionnel et sous leur aspect réaliste en application de self-defense. Les méthodes de maniement des armes sont abordées à partir du programme Dan (ceinture noire).

Il y a 10 degrés (Kyû) marqués par des ceintures de couleur avant la ceinture noire et le programme Dan comporte 5 niveaux (Dan).